Portrait des Commissaires

1. Hans Dünser

Illust:

Hans, 6.9 ko, 154x198


2. Olivier Grasser, né en 1962

Illust:

Olivier-Grasser, 6.4 ko, 149x198

Formé en Histoire de l’Art et à l’Ecole du Louvre, Olivier Grasser a collaboré avec plusieurs galeries d’art contemporain avant de rejoindre les équipes du Musée National d’Art Moderne / Centre Pompidou et de la Galerie nationale du Jeu de Paume à Paris.
Il a été en charge de 1999 à 2006 du département Art Contemporain de la Maison de la Culture d’Amiens, où il a été responsable de la programmation artistique, de la politique éditoriale et de la sensibilisation du public, et où il a également développé des activités corollaires d’organisation de voyages et de séminaires.
Depuis septembre 2006, il occupe la direction du Frac Alsace à Sélestat.


3. Sophie Kaplan, née en 1974 à Paris

Illust:

Sophie-Kaplan, 7.1 ko, 149x198

Après une Maîtrise en Lettres Modernes et un DEA en Histoire de l’Art, Sophie Kaplan commence en 1998 par travailler au Jeu de Paume comme assistante aux expositions.
Entre 1999 et 2006, elle est chargée puis responsable des expositions à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris et mène parallèlement des projets de commissariats d’exposition en Allemagne et en Angleterre.
Elle dirige le CRAC Alsace - Centre rhénan d’art contemporain depuis mars 2007. Son activité de commissaire d’exposition s’accompagne d’un travail d’écriture et de critique.


4. Pierre-Olivier Rollin, né en 1970 à Charleroi (Belgique)

Illust:

©Transit (1), 6.9 ko, 149x198

©Transit (1)


Pierre-Olivier Rollin est licencié de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) en Journalisme et Communication et en Histoire de l’art et archéologie (orientation art contemporain).
D’abord critique d’art indépendant, il est devenu, en 2000, directeur du B.P.S.22 espace de création contemporaine de la Province de Hainaut (Charleroi). A ce titre, il a en charge la constitution de la collection d’art (ancien et contemporain), la programmation d’expositions (Jean-Luc Moerman, Wang Du, Johan Muyle, Kendell Geers, Jota Castro, Marthe Wéry, etc.), ainsi que la définition du projet de musée dont l’ouverture est prévue en 2014.
Il est également conférencier dans des écoles supérieures d’art (notamment Ensav - La Cambre, à Bruxelles), contribue occasionnellement à des revues et publications, et est membre de diverses commissions d’arts plastiques. Il est également doctorant (ULB), depuis 2011, en sémiologie de l’exposition.


5. Otto Teichert, né en 1949 dans l’Aisne

Illust:

otto, 6.4 ko, 151x198

Après un cursus en arts, à l’Université de Vincennes-Paris VIII, Otto Teichert poursuit une activité artistique, tout en s’impliquant dans le réseau naissant des centres d’art, notamment en banlieue parisienne. (A l’origine de la création du Centre d’art contemporain de Brétigny/Orge, il est également le co-fondateur du CREDAC, Ivry sur Seine, dont il assume la co-direction jusqu’en 1990).
Tout en continuant de mener des projets de commissariats d’exposition et attentif aux processus de décentralisation, il s’engage en 1991 dans la direction d’écoles supérieures d’art, territoriales et nationales : Mulhouse, Limoges & Aubusson, Marseille puis Strasbourg depuis 2008, où il participe à la mise en place du Pôle Alsace d’enseignement supérieur des arts.

Haut de page

publié le 28 juillet 2011